logo Riopelle Studio logo Riopelle Studio logo Riopelle Studio
Découvrir toutes les thématiques

La nature

Notre définition de la nature sera simple : la nature, c’est l’ensemble des éléments qui nous entourent et qui ne sont pas modifiés ou construits par l’homme.

Par exemple, la forêt, l’eau, les animaux. Cette nature se retrouve bien sûr dans les territoires inhabités, mais aussi dans les villes ou les villages, comme l’écureuil qui vit parmi nous.

 

La nature est à la fois fragile et forte. Fragile comme la plante minuscule qui renaît chaque printemps ou forte jusqu’à s’emporter comme une mer déchaînée. Par-dessus tout, la nature fascine par sa complexité et par sa beauté : comment rester indifférent devant la toile fine tissée par l’araignée ou encore devant toute la palette de couleurs que nous offre la nature au fil des saisons ?

 

L’amour de la nature habite Jean Paul dès son enfance. Son chef scout a écrit de lui : « Il aime le scoutisme et la nature passionnément. » On sait que très jeune il va à la pêche et fait du canot. Avec son professeur de dessin, il passe de beaux jours d’été à peindre la nature. En ville, ils font des natures mortes et Jean Paul s’en amuse, intitulant l’un de ses tableaux Nature bien morte ! Une de ses premières œuvres s’intitule Hibou premier. Il peindra des hiboux toute sa vie.

 

Plus tard, dans la vingtaine, il va en vacances avec ses parents à Saint-Fabien-sur-Mer au Québec. Il y peint de nombreuses toiles représentant la nature de cette région du Bas-Saint-Laurent.

 

Dans les années 1950 et 1960, à l’époque de ses grands tableaux abstraits, Jean Paul n’en démord pas : dans ses mosaïques de couleurs, c’est la nature qui s’éclate. Une nature qu’il fréquente d’ailleurs dans la campagne française où il vit, à Vétheuil, puis à Saint-Cyr-en-Arthies. Il va à la pêche et chasse le sanglier comme Obélix le Gaulois ! À partir des années 1970, les voyages de chasse et de pêche dans le Grand Nord québécois marquent son œuvre : les oies, les orignaux, les icebergs, le vent et les feuilles envahissent de plus en plus la toile.

 

À la fin de sa vie, il s’installe dans un beau manoir de l’Isle-aux-Grues, près de la ville de Québec. Il vit au rythme des oies blanches. Son œuvre ultime, L’Hommage à Rosa Luxemburg, réalisée en 1992, témoigne de cet engagement total envers la nature.

 

C’est là qu’il s’éteint, le 12 mars 2002.

Lire plus

Jean Paul Riopelle, Paysage, acrylique sur lithographie marouflée sur toile, 160 x 120 cm (1971) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)

Jean Paul Riopelle, Paysage, acrylique sur lithographie marouflée sur toile, 160 x 120 cm (1971) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)

Réaliser un projet

Voici trois projets en lien avec la thématique Nature.

« On a pu dire que la nature était présente dans mes tableaux. C’est parce que je vais vers la nature, du moins je l’espère, et non parce que je viens de la nature. »

Philippe Briet, Extraits d’un entretien publiés dans le catalogue de l’exposition Riopelle, Peintures, estampes, Musée des beaux-arts et Hôtel d’Escoville, Caen, 12 mai-15 juillet 1984. S.p.

Parcourir les œuvres de la collection La nature

Jean Paul Riopelle, Hibou premier, huile sur carton-toilé, 40,5 x 30 cm (1939-1941) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Nature bien morte, huile sur toile, 46 x 61 cm (1942) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Paysage (Saint-Fabien), huile sur toile marouflée sur carton, 25 x 30 cm (v. 1944) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Sans titre, huile sur toile, 25 x 30 cm (v. 1944) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Petit paysage de Saint-Fabien, huile sur toile, 15 x 18,5 cm (1944) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Portrait de forêt, huile sur toile, 195 x 130 cm (1951) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Un coin de pays, huile sur toile, 200 x 200 cm (1962) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Point de rencontre – Quintette, huile sur toile, 428 x 564 cm, polyptique 5 panneaux) (1963) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Sans titre, sanguine et fusain sur papier, 74 x 54 cm (1965) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Caribou, fusain et sanguine sur papier, 91 x 61,5 cm (1965) @ Sucession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)

Découvrir les photos

Riopelle au retour de la pêche, vers 1928, archives Yseult Riopelle
Riopelle à Saint Adolphe, 1943, archives Yseult Riopelle
Riopelle à Superbagnères, Noël 1964, photo de Sylvie Riopelle, archives Yseult Riopelle
Paul Rebeyrolle, Riopelle, inconnu et Champlain Charest lors d’un voyage de pêche vers 1975, archives Yseult Riopelle