logo Riopelle Studio logo Riopelle Studio logo Riopelle Studio
Découvrir toutes les thématiques

La terre

Selon un proverbe répandu chez les Autochtones, les Premiers Peuples de notre pays, la Terre n’appartient pas à l’humain, c’est l’humain qui appartient à la Terre. Ainsi, on trouve chez plusieurs nations autochtones un récit de la création qui ressemble à celui-ci :

Un jour, une femme qui attendait un enfant tomba du monde céleste. Voyant ce qui se passait, la grande tortue l’accueillit dans sa chute. Aidée des autres animaux, la tortue sauva la femme. Celle-ci donna naissance à la Terre, la Terre-Mère, qui engendra ensuite toutes les créatures.

 

Dans ce mythe, la Terre mérite notre respect. Nous n’habitons pas la Terre, ce sont plutôt les lieux, les territoires, qui nous habitent et laissent des traces en nous. Cela, Jean Paul le découvre très tôt. Adolescent, il assiste avec son père à une conférence d’Archibald Belaney, nommé Grey Owl, un naturaliste anglais qui s’était intéressé dès son jeune âge aux Premiers Peuples d’Amérique du Nord. Après avoir émigré au Canada, le jeune homme s’était installé parmi les Ojibwés du nord de l’Ontario, se fondant dans leur communauté jusqu’à en adopter l’identité : on l’appelait d’ailleurs Wa-Sha-Quon-Asin, ce qui signifie grey owl ou chouette cendrée. Personnage légendaire, fort de ses nouvelles racines autochtones, Grey Owl se consacrera à la défense de la terre et des animaux, particulièrement du castor. Il influencera profondément Jean Paul.

 

C’est en France cependant que la passion de Jean Paul pour les cultures autochtones va se concrétiser. Ses amis surréalistes sont de grands collectionneurs de masques des peuples yupik, kwakwaka’wakw et tlingit de la Côte-Ouest de l’Alaska et de la Colombie-Britannique. Jean Paul s’y intéresse. Homme de culture, il lit sur le sujet. Par exemple, il connaît Les jeux de ficelle des Arviligjuarmiut, du missionnaire Guy Mary-Rousselière, et Les derniers rois de Thulé, de Jean Malaurie, deux ouvrages sur la culture inuite.

 

Les titres des œuvres de Riopelle témoignent abondamment de son intérêt pour les territoires et pour les langues autochtones : citons Micmac (une langue de la famille des langues algonquiennes) ou encore Muscowequan (le nom d’une Première Nation ojibwée de l’Ouest canadien).

Lire plus

Jean Paul Riopelle, Les Rois de Thulé, Technique mixte sur papier, 64 x 49 cm (1973) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)

Jean Paul Riopelle, Les Rois de Thulé, Technique mixte sur papier, 64 x 49 cm (1973) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)

Réaliser votre projet

Voici trois projets en ligne avec la thématique Terre.

« Je vois tout ce que je fais comme faisant partie de ce que je vois, de ce que j’ai vu, aujourd’hui, hier, l’année passée ou quand j’étais enfant… près de la terre… »

Helen Duffy, « L’art de Jean-Paul Riopelle, une alchimie de la vie », Décormag, Montréal, mai 1977, p. 36-39.

Parcourir les œuvres de la collection La terre

Jean Paul Riopelle, Jardin nocturne, aquarelle et encre sur papier, 21 x 26,5 cm (1947) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Le Progrès envahi par la forêt, huile sur toile, 72,4 x 59,7 cm (1950) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Masque eskimo, gouache sur papier, 103 x 75,5 cm (1955) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Feu vert à New York, aquarelle et encre de Chine sur papier marouflé sur toile, 183 x 380 cm (1960) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Un coin de pays, huile sur toile, 200 x 200 cm (1962) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Point de rencontre – Quintette, huile sur toile, 428 x 564 cm, polyptique 5 panneaux) (1963) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Caribou, fusain et sanguine sur papier, 91 x 61,5 cm (1965) @ Sucession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Feuilles VI, lithographie originale en couleurs sur Lana, 120 x 75,5 cm (1967) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, L’Étang – Hommage à Grey Owl, huile sur toile, 299,5 cm X 400 cm (1970) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, L’Esprit de la ficelle, acrylique sur lithographies marouflées sur toile, 160 x 360 cm, triptyque (1971) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)

Découvrir les photos

Riopelle en canot à Saint-Gabriel-de-Brandon, juin 1943, archives Yseult Riopelle
Riopelle devant Poussière de soleil, atelier de Vanves, vers 1955, archives Yseult Riopelle
Riopelle à Superbagnères, Noël 1964, photo de Sylvie Riopelle, archives Yseult Riopelle
Riopelle sur la Seine entre Vétheuil et Lavacourt, 1968, archives Yseult Riopelle
Partie de pêche, inconnu, Riopelle, inconnu et Louis Gosselin,  Camp Vieux poste, Sept-îles, vers 1975-76, archives Yseult Riopelle
Riopelle, Arctique, juillet 1977, photo de Claude Duthuit, archives Yseult Riopelle