logo Riopelle Studio logo Riopelle Studio logo Riopelle Studio
Découvrir toutes les thématiques

Le parcours

Nous avons chacun notre propre parcours de vie. Il est directement lié à notre identité, à notre territoire, aux décisions que nous prenons.

Il existe une grande diversité de parcours : le parcours migratoire, par exemple, pour celui ou celle qui quitte sa famille et son pays; ou le parcours de survie, comme celui des oies qui s’envolent vers le sud l’hiver et reviennent au nord l’été.

 

Choisir un parcours, c’est parfois se libérer: passer de l’enfance à l’âge adulte, quitter le giron familial, larguer les amarres pour se lancer dans l’aventure! Quel qu’il soit, le parcours que l’on emprunte est celui qui donne du sens à notre vie.

 

Le parcours de Jean Paul est fascinant. Jeune, il part en France; il va de la peinture à la sculpture, touche toutes les techniques, évolue dans plusieurs styles; puis il part à la découverte des mers sur son voilier, le Serica; il visite plusieurs pays, arpente le Grand Nord. Tel un oiseau migrateur, Jean Paul est toujours en train de partir!

 

Puis, un jour, le parcours se termine. En 1992, Jean Paul apprend le décès de Joan Mitchell, une artiste peintre avec qui il a partagé plus de 20 ans de sa vie. Jean Paul prend alors un ultime envol: dans un élan créatif titanesque, il peint tout d’une traite L’Hommage à Rosa Luxemburg, une œuvre constituée de 30 tableaux, une véritable fresque de sa vie. Par les objets et les animaux dont il dissémine les traces sur la toile, Jean Paul fait surgir des moments du passé, des amis disparus.

 

Que reste-t-il de nous après le parcours de notre vie? Selon une légende atikamekw, «nous allons là d’où nous venons, c’est-à-dire dans la forêt et l’univers qui l’entoure, Notcimik». Jean Paul aurait sans doute aimé cette vision de la vie après la mort. Jean Paul, qui s’est éteint le 12 mars 2002, dans sa maison de l’Isle-aux-Grues, une île au milieu du fleuve Saint-Laurent, dans la contrée des oies blanches.

Lire plus

Jean Paul Riopelle, L’Hommage à Rosa Luxemburg, techniques mixtes sur toile, 155 x 4039 cm (ensemble), triptyque (1992) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)

Jean Paul Riopelle, L’Hommage à Rosa Luxemburg, techniques mixtes sur toile, 155 x 4039 cm (ensemble), triptyque (1992) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)

Réaliser un projet

Voici trois projets en lien avec la thématique Parcours.

« Aujourd’hui, il n’y a plus de Rosa Malheur. Il n’y a même plus de Rosa Bonheur. Toutes les Rosa sont mortes. »

Jean Paul Riopelle

Parcourir les œuvres de la collection Le parcours

Jean Paul Riopelle, Sans titre, sanguine et fusain sur papier, 74 x 54 cm (1965) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Corbeaux aux mélèzes, litho-collage marouflé sur toile, 130 x 195 cm (1967) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Oiseau de nuit, eau-forte originale en couleurs, 59 x 77,5 cm (papier); 34,5 x 44,8 cm (image) (1968) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Grand aigle, eau-forte, 39,5 x 59,5 cm, sur chiffon de Mandeure, 65,5 x 84,4 cm  (1968) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Le Chien, eau-forte, 74,5 x 58,5 cm (papier ), 49,8 x 39,7 cm (image) (1968) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Hibou II, lithographie originale en couleurs sur Rives, 76 X 54 cm (1970) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Les Hiboux, lithographie originale en couleurs, 76,5 x 110 cm (1970) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Original rouge, lithographie originale, 60,8 x 80,5 cm  (1981) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, L’Épervier-Harfang des neiges, lithographie originale, 65,5 x 83 cm (1981) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)
Jean Paul Riopelle, Soufflé d’oies, techniques mixtes sur papier, collage et montage sur support de bois et ajouts de têtes d’appelants, 160 x 160 cm (1982) © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2022)

Découvrir les photos

Joan Mitchell et Riopelle à Chicago, vers 1957, archives Yseult Riopelle
Joan Mitchell et Riopelle sur le Sérica en Méditerranée, vers 1966, archives Yseult Riopelle